Actualités

Biennale de la Danse de Lyon 2018

Sisyphe Heureux, création 2017

– 21 septembre 2018 – Théâtre de Villefranche, Scène Auvergne Rhône-Alpes 
– 25 septembre 2018 – Théâtre du Vellein, Villefontaine, Scène Auvergne Rhône-Alpes – 25 septembre 2018

A venir 

Sisyphe Heureux, création 2017

– 29 novembre 2018 – Sisyphe Heureux variation – éclat chorégraphique – CHU de Grenoble – Hôpital Sud – Echirolles en partenariat avec La Rampe – Echirolles 

– 13 décembre 2018 – La Rampe , Scène Auvergne Rhône-Alpes, Scène conventionnée danse et musique – Echirolles

 

Accueillir et ne pas subir.
Accueillir et rester digne.

L’art est cette évasion nécessaire par laquelle l’homme peut retrouver sa dignité.
La question de la dignité de l’homme est la principale source de mes préoccupations artistiques.

Cette question interroge l’être souverain, créateur de sa vie, celui qui se respecte et respecte autrui ; elle est liée à la disposition de choisir d’être ce que nous sommes, quelle que soit l’idée que nous nous faisons de nos aspirations ; elle renvoie l’individu à la tension dans laquelle il se trouve, aux confins de son unicité, en regard de l’humanité à laquelle il appartient.

Je relie la question de la dignité de l’homme à sa capacité à se métamorphoser – à trouver des solutions et ne pas subir. Mon langage est celui d’un corps jubilatoire mû par l’intelligence du coeur. C’est le moyen d’expression viscéral, la source.

Si le corps a aussi ses raisons que la raison ignore, il m’apparaît essen- tiel d’organiser ce discours sensible par la pensée qui en découle et qui, en le nourrissant, le transforme et me permet d’agencer la structure chorégraphique.
François Veyrunes

 

Processus chorégraphique

« La réalité meut, fascine, effraie, émerveille ou excite, mais elle ne séduit pas. »Francis Bacon

Je considère le corps comme un ensemble cohérent, un médium qui, une action après l’autre, porte une succession de déformations physiques.
Ces déformations font exister l’espace autour des corps en jeux et les révèlent comme sujets.
Je compose à partir de la tonicité propre de l’interprète, au sein de sa kiné-sphère.
Je compose avec «l’espace entre» et «l’espace impalpable».
Relié à mes racines autour du travail de Merce Cunningham je recherche un corps engagé.

Le corps est questionné et travaillé dans ses oppositions physiques pour un engagement global extrême.
La propagation du mouvement et le transfert du poids construisent, dans un mouvement sans retour en arrière, une gestuelle non symétrique dans une forte mobilité articulaire.
Le temps de l’action dansée est reliée à sa durée, quelle soit simple ou multiple.

Le temps de l’action dansée est reliée à toutes formes de distorsions de l’écoulement du temps.
La dimension du temps présent est incarné dans l’action.
Un univers plastique abstrait construit le cadre scénographique de mon travail.
François Veyrunes

Facebook
YouTube
SOCIALICON
SOCIALICON

La Compagnie 47•49 François Veyrunes
est conventionnée par la Région Rhône-Alpes – Auvergne
n° licence d’entreprise de spectacle 2-141 851

La Compagnie 47•49 François Veyrunes est subventionnée par
la DRAC Rhône-Alpes Ministère de la Culture et de la Communication – aide à la structuration,
le Conseil Départemental de l’Isère,
la Ville de Grenoble,
la SPEDIDAM,
la Fondation InPACT,
et l’Adami.

Bureau de l’association

Président François Savigny
Vice-présidente Murièle Savigny
Secrétaire Isabelle Ginoux
Trésorière Jeannine Simone

CONTACT : Valérie Joly-malevergne
Compagnie 47• 49 : 50, quai de France 38000 Grenoble, France
tél : +33 (0)4 76 00 10 56
mail : compagnie47.49@free.fr
site web : www.compagnie47-49veyrunes.com
Facebook : www.facebook.com/fveyrunes